Taverne des gésiers

Taverne do Necas (Tasca do Necas)

L’épicerie « Vieirinha », fondée en 1941 à Santa Marta de Portuzelo, Viana do Castelo, transmise de génération en génération a été transformée en ‘Tasca’ (taverne) en 1986. Depuis on y sert environ 800 kg de gésiers par mois. C’est bien sûr la spécialité de la taverne. Avec un accueil volubile et très sympathique, si vous êtes dans la région je vous conseille d’aller goûter le plat du jour ‘diaria’

Décor

Les assaisonnements maison bien gardés au secret, ce décor étonnement typique , avec armoires en bois, banquettes et tables héritées de l’ancienne épicerie et avec bien entendu, un accueil familial irréprochable du patron ont fait la réputation de la ‘Tasca do Necas’, (taverne do Necas)

Les clients viennent de tout le pays, quand le patron se promène dans la rue, tout le monde le connaît. Les jeunes disent: ‘! Regardez l’homme des gésiers.

Le ‘Necas de gésiers’, comme on l’appelle, a hérité de l’épicerie familial à l’âge de 17 ans. Dans les années 80, avec l’arrivée des grandes surfaces, la concurrence sur ce secteur s’intensifie, cela oblige à un changement radical.

Pendant les travaux de transformation du local en taverne, c’est un ami qui lui a conseillé de garder le mobilier. Heureusement ce décor authentique, perpetue la mémoire de la maison.

En 1986, le mariage avec ‘Dona Mena’, a donné un coup de pouce aux ‘Petiscos’ (snacks). D’abord les gésiers, puis les beignets de gésiers, et plus tard la fameuse soupe typique à paysan (sopa tipica de lavrador ).

Au menu du jour

Au menu du jour, souligné à la craie blanche sur les ardoises accrochées aux vieilles armoires en bois se joint d’autres spécialités comme la saucisse maison.

Pour boire c’est au goût de chacun, du vin de la région au très particulier cocktail, le “trifásico”, un mélange de vin, de bière et de soda.

La soupe à paysan, l’un des grands succès de la maison, est le fruit de Noé Silva, inspiré par les soupes de grand-mère.

La soupe est si consistante que la cuillère reste ‘plantée’ au milieu du bol. Composée d’haricots, de chou frisé, de poitrine de porc, de boeuf, de saucisses , entre autres ingrédients.

De nombreux jeunes pratiquant le VTT, viennent depuis Famalicão, Esposende et villes environnantes, pour manger la soupe et cela dés le matin. Ils l’appellent le ‘red bull’ du paysan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.