Porto, Portugal

Visiter Porto, Portugal

J’aime particulièrement l’ambiance de Porto, j’ai l’habitude de m’y rendre au moins deux fois par an. Je m’enfonce dans cette ville pour zyeuter l’architecture, son vin, ses « tascas » aux petiscos pimentés à petits prix, ses quais, ses habitants…et ses fêtes!

Porto

Porto fait partie des villes à visiter absolument au Portugal. On ne sait jamais sur quoi on va tomber au détour d’une promenade ou en changeant de quartier. Porto est une mine d’or,  même pour les tripeiros (habitants de Porto)

Os tripeiros

En fait, pourquoi on les appelle OS TRIPEIROS (Tripier, en français ?).

En 1415, la population de Porto a offert, à l’armée en partance pour Ceuta, en Afrique du nord, toute la viande dont elle disposait, ne laissant que les tripes pour se nourrir. Devant faire avec, les habitants ont inventé de savoureux plats à base de tripes, qui encore aujourd’hui on déguste avec plaisir et qui reste un menu obligatoire dans beaucoup de restaurants ( Tripes à la mode de Porto). Et donc Tripeiro n’est qu’un surnom hérité de cette anecdote.

La ville de Porto, à l’époque, n’occupait que la colline de la cathédrale (nom local : Sé do Porto), entourée d’une muraille dite primitive, actuellement peu de traces de celle-ci. Quand la ville a grandi hors de la zone fortifiée (en raison des activités maritimes et commerciales), construction d’un nouveau périmètre au-delà des murailles ‘Fernandinas’, démolies en partie au cours du XIX siècle. Il n’y avait plus aucune raison de son existence.

La capitale du Nord du Portugal

Surnommée la capitale du Nord, Porto dont les origines proviennent d’un peuple pré-romain ayant eu comme nom Portus Cale a donné au Portugal son nom actuel. C’est dire l’importance de Porto.

Porto a également attiré la noblesse étrangère. Tel est le cas du roi Italien Carlos Alberto de Savoie qui a été exilé à Porto et où il résidait d’abord dans le palais des vicomtes de Balsemão (Carlos Alberto Square), puis dans la Quinta da Macieirinha (ou se touve actuellement le Musée romantique) . A sa mort sa sœur a érigée une chapelle en son honneur, située dans les jardins du Palácio de Cristal

Ci-dessous, vue depuis les jardins du Palacio de Cristal

Francesinha

Le conflit avec les Français (période Napoléonienne) semble avoir eu une influence inattendue sur la gastronomie à Porto. Les Portuenses (habitants de Porto) disent que les Français mangeaient des sandwiches composés de viande et de fromage. Cette recette reprise plus tard, ils ont ajoutés d’autres ingrédients et une sauce spéciale ,ainsi est née la Francesinha. D’autres disent que la cuisine du restaurant A Regaleira, déjà en activité dans les années 1950 s’est basée sur le sandwich français Croque-monsieur  pour créer cette délicieuse spécialité Portugaise, tout simplement par l’ajout de cette sauce mais la Francesinha ce n’est pas que ça.

A propos de Francesinha, personnellement j’ai préféré celle servie dans le restaurant le Lado B café, Situé dans le centre-ville de Porto, en face du Coliseu, le Lado B Café est un espace à l’ architecture moderne et une décoration liée au monde de la musique.

Le vin de Porto

Le Seigneur du Portugal, le vin de Porto, qui porte le même nom que la ville, est produit à partir de raisins cultivés sur les pentes du fleuve Douro. Il est devenu célèbre grâce à l’eau de vie ou au brandy qui était généralement ajouté pour éviter que le vin ne tourne en vinaigre pendant les longs trajets et les mauvaises conditions de stockage. Soit disant un secret de fabrication d’un moine-abbé qui le produisait en toute confidentialité́.

Pour tout savoir sur le vin de Porto, suivez ce lien: Vin de Porto

De nombreuses caves à visiter de l’autre coté du Douro, à Vila nova de Gaia

Toutes les caves vin de Porto, clic ici   (horaires, adresse, etc.)

Photo: à gauche, caves de Porto, à droite vue sur la Ribeira

Caves Porto

Porto est une ville de traditions mais aussi très moderne. Classée en 1996, Patrimoine de l’Unesco, a été la capitale européenne de la culture en 2001.

Ville d’une grande beauté, Porto combine, côte à côte, la sobriété classique avec le modernisme. A titre d’exemple deux salles de spectacles: la Maison de la Musique, (lien « casa da musica », clic ici) sur la Rotunda da Boavista, a été acclamée internationalement pour son originalité, mais ne supprime pas la beauté du Coliseu do Porto qui a ouvert en 1941, et qui a été classé monument d’intérêt public en 2012.

Les incontournables

Je ne vais pas forcément vous parler des 15 ou 20 plus beaux endroits à visiter sous prétexte que tout le monde en parle

Je vais simplement essayer de vous donner envie de suivre mes traces. A noter que tout cela reste très subjectif.

À mon avis, une ville doit être connue à travers ses rues , ses parcs, ses places et ses jardins, c’est dans ces espaces que l’on rencontre la population locale, que l’on ressent la stimulation de cette vie portuguaise. Et le meilleur dans tout cela? C’est gratuit

Baixa

Pour mieux comprendre la ville de Porto, il faut savoir que paradoxalement la ville haute est appelée Baixa (ville basse) par les habitants de Porto. Difficile à comprendre pour les touristes, mais le terme de ‘Baixa’ est utilisé ici dans le sens de centre ville. Parcourir la Baixa en tram historique, lien prix et parcours: clic ici

Avenida dos Aliados

Maintenant, on va commencer notre visite par l’Avenida dos Aliados et la Place de la Liberté « Praça da Liberdade » qui est considérée par beaucoup, comme étant le cœur de la ville. Une bonne façon de vous orienter et de vous placer en face de l’édifice de la mairie.

Avenida dos Aliados, l’avenue ou le F.C.Porto a pour habitude de fêter avec ses supporters les nombreux titres engrangés depuis sa création.

Dans l’Avenida dos Aliados, profitez pour visiter le McDo. vous n’êtes pas obligés d’y manger si vous n’êtes pas adeptes. Ce McDonald a été installé dans un bâtiment historique qui autrefois était occupé par le café Império, une icône des années 40. Sur la façade, vous pouvez toujours voir l’aigle impérial. Et à l’intérieur, le décor conserve ses lustres et vitraux.

Les rues sur votre droite vous mèneront:

Au marché Bolhão

Le marché Bolhão est le plus emblématique de la ville. Ce grand marché municipal, créé en 1840 est abrité par un édifice construit dans les années 1920. Actuellement il a un besoin imminent de réparation dans sa structure néoclassique, mais les différents étals de fruits, légumes, fleurs, poissons et viandes sur les deux étages coloreront votre journée.

A la rue Santa Catarina (qui concentre le commerce traditionnel),
Au fameux Café Majestic

Le Café Majestic est un café historique, situé dans la rue Santa Catarina à Porto. Il fût inauguré il y a plus de 90 ans, est situé en plein cœur de la Baixa de Porto et intègre tous les guides touristiques de la ville. Il est reconnu en tant que café emblématique de l’invicta, surnom de Porto, qui a été honoré par la visite, entre autres illustres clients de Jacques Chirac. Cet espace est également connue pour être l’endroit où JK Rowling a passé plusieurs heures a écrire le premier livre de la saga Harry Potter, et le rendez-vous de très grands noms de Porto (philosophes, peintres etc.) Le Majestic est idéal pour le petit déjeuner ou une collation mémorable, sans compter sur un large choix pour le déjeuner et le dîner.

Surprise dans le Café Majestic! Vídeo de: Fernando Barrias

A savoir que le café Majestic facture trois fois plus cher que dans un autre bar avoisinant, mais quel bonheur de déguster un pastel de nata et un café, dans un endroit aussi Majestueux.

Lien vers Le Café Majestic, un clic ici.

Et aussi à la place da Batalha, où se trouve le Théâtre national São João, un bâtiment classé, qui a ouvert ses portes pour la première fois en 1920. Ce bel édifice est né sous le crayon de l’architecte Marques da Silva.

Revenant à l’avenue dos Aliados,

Sur votre gauche se trouve la zone la plus dynamique du centre-ville de la Baixa, avec ses bâtiments revêtus de carrelage, ses places qui rappellent les petites villes. Un commerce alternatif y a vu le jour, nouveaux créateurs, dans la mode, dans le design, les arts plastiques, boutiques gastronomiques, caves à vin et restaurants. Ces quartiers sont devenus le point de rencontre de centaines d’étudiants et le centre névralgique de la nuit à Porto. A proximité se trouve la Tour des Clergos.

L’église des Clercs (Igreja dos Clérigos)

L’église des Clercs (Igreja dos Clérigos)

L’église des clercs est une église de pur style baroque construite au XVIIIe siècle par l’architecte italien Nicolau Nasoni. Elle est dominée par un grand clocher de 76 m.

Située dans un quartier pittoresque et visible depuis de nombreux points de la ville. Beaucoup de marches à gravir mais on est récompensé par une vue magnifique.

« cliquez sur l’image pour lancer l’effet diaporama »

De la haut, cela vous coutera 3€, on voit une bonne partie de Porto, nouveaux et vieux quartiers. On aperçoit le Douro et au loin l’océan atlantique. Lien vers Horaires, un clic ici.

 –Tant que vous y êtes, allez acheter un livre dans la librairie Lello & Irmão

Située dans le centre historique de la ville de Porto, près de la Torre dos Clérigos,

la librairie Lello est une escale obligatoire à Porto et est connue comme «l’une des plus belles librairies du monde» par The Guardian. Cette librairie a été inaugurée en 1906, et conserve encore le style néo-gothique où le bois est à l’honneur avec cet imposant escalier à double volée et à double orientation qui trône au milieu (Les fans d’Harry Potter adoreront, en effet, J.K. Rowling était une cliente régulière de la librairie), sans oublier le magnifique plafond travaillé et les vitraux multicolores.

« cliquez sur l’image pour lancer l’effet diaporama »

La librairie LELLO n’est pas très grande et en cas de forte affluence il devient très difficile de circuler. Offrant un large éventail de livres, d’encyclopédies et de guides de voyage, le prix de l’entrée de 3€ est à déduire du prix du livre en cas d’achat. Lien vers la librairie « Lello », un clic ici

Commençons notre descente en direction du fleuve Douro.

Derrière vous (Avenida dos Aliados), se situe la fameuse gare de São Bento qui entre nous vaut le détour. L’aspect extérieur ressemble à une gare classique mais quand vous entrez vous apprécierez, j’en suis persuadé, le magnifique hall (salle des pas perdus) entièrement recouvert d’azulejos. Mais comme c’est une vraie gare vous pouvez prendre le train (voyage à bas prix)et aller à la découverte des villes historiques telles que Braga et Guimarães.

Dans les rues qui mènent à Ribeira vous aimerez les bâtiments résidentiels, centenaires, et voir que beaucoup sont en cours de réhabilitation, source : un ami qui est spécialisé dans la restauration et rénovation des bâtiments en pierre.

Tout le long des rues du centre historique, (fermées à la circulation) dont la superbe Rua das Flores qui converge vers le fleuve Douro, profitez des nouvelles épiceries modernes, des caves à vin, magasins de souvenirs, petits restaurants, boutiques traditionnelles qui se sont installés, pour donner vie à ces quartiers à moitié abandonné il n’y a pas si longtemps encore.

On arrive à Ribeira

L’endroit le plus classique des classiques de Porto, et inutile de vous dire que ce quartier est aussi un passage obligatoire. L’un des plus ancien et beau quartier de la ville. Flâner le long des rives du Douro, Il ne vous en coûtera rien, et vous aurez, je vous le promets quelques-unes des plus belles photos de votre voyage!

Porto 26

 

Une alternative à la traversée du centre historique vers la Ribeira, prendre la partie supérieure du Pont Dom Luis I, une chose à faire absolument. La vue sur le Douro est à couper le souffle. Mais attention, à faire depuis la gare de São Bento, suivre l’Av. Dom Afonso Henriques, par exemple. Ainsi, vous pouvez visiter le haut du pont avant de descendre à la Ribeira.

Le point de vue de la Vitoria

Situé Rua da Bataria da Vitora, est un mes préféré de Porto. Il est caché dans les petites rues du centre historique et paraît abandonné, mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas le cas. Avec une large vue sur le centre historique de Porto et Vila Nova de Gaia, l’espace est une propriété privée, mais ouvert au public. Il doit intégrer un projet qui verra le jour dans les bâtiments adjacents.

Porto, Miradouro Vitoria

Le funiculaire Guindais

Pour le retour vers la Baixa, gare de São Bento, le funiculaire Guindais unit le fleuve à Batalha. Comme nous le savons aujourd’hui, fût inauguré en 2004 dans le cadre de la réhabilitation urbaine du Porto 2001.

Au même endroit, il y a plus de 100 ans avait fonctionné, un funiculaire conçu par Raul Mesnier du Ponsard, Portugais fils d’un Français. Il est également responsable du fameux ascenseur du ‘Bom Jesus’ de Braga, celui de Santa Justa et Bica de Lisbonne, entre autres.

Tout au long du XXe siècle pour descendre à la Ribeira ou monter jusqu’à la ‘Batalha’ on était obligé d’empreinter les escaliers ‘dos Guindais’, ou alors s’aventurer dans les escaliers ‘Codecal’.

Aujourd’hui, le funiculaire toujours plein à craquer, reste un moyen pratique de vous emmener du douro jusqu’au centre ville sans vous épuiser. Cependant les escaliers sont encore la meilleure option pour faire une promenade dans la ville historique.

Reprenant notre route, je vous propose de découvrir une petite partie da la rive droite du Douro au gré d’une balade insolite, au départ da Ribeira jusqu’à Matosinhos, en passant par a Foz (lien vidéo)

Ci-dessous, vue depuis le pont d‘Arrabida. En haut à gauche, les jardins du Palacio de Cristal et au fond vous pouvez apercevoir la ville de Porto.

Porto, depuis pont Arrabida

Palacio de Cristal

Par rues, ruelles et escaliers, nous arrivons au parc du Palacio de Cristal. Le Palacio, dont il ne reste qu’un vaste dôme aux teintes verdâtres qui est loin d’être mémorable, reste un lieu énigmatique pour le touriste comme pour l’habitant de Porto. Il offre une magnifique vue panoramique sur le Pont Arrabida enjambant le Douro, dernier pont avant l’Atlantique et sur Gaia, la ville en face de Porto.

Les jardins très bien entretenus, abritent statues, fontaines et même un petit étang près duquel de nombreux oiseaux viennent se désaltérer. Ce grand parc vous procure un instant zen très appréciable.

Le Palacio de Cristal se trouve à l’ouest du Centre Historique de la ville et peut s’atteindre facilement par bus, à partir de l’Avenida dos Aliados ou de la gare São Bento, ou si vous êtes amateur de marche, comme nous, à pied.

Foz do Douro

Arrivé à Foz do Douro, là où le fleuve Douro rencontre l’océan Atlantique. A voir : le phare, le jardin Passeio Alegre grand espace pour la marche et un observatoire d’oiseaux. Non loin de là pour les amateurs, vous avez la possibilité de visiter le musée du Carro Eléctrico, vous saurez tout sur ces étranges machines

Puis on continue sur la Avenida do Brasil et l’Avenida de Montevideu.

Coté mer le long de ces avenues, plages (Praia da Luz, Praia dos Ingleses, Praia da Conceição). Des passerelles en bois y ont été aménagées, pour faciliter les grandes ballades au bord de l’océan.

Matosinhos

Nous y sommes allés à pied, mais un conseil, depuis l’avenue de Montevideu prenez le Bus

Ne pas y aller pour manger du gastronomique, optez plutôt pour les restaurants traditionnels qui ne servent que du poisson grillé, très frais, copieux, préparé à l’avant du restaurant sur de grands barbecues. Boire le vin maison (vinho da casa), généralement très bon. Nous avons préféré déjeuner, dans un restaurant en dehors des rues touristiques. Menu du jour :soupe, tripes à la mode de Porto, pichet de vin, café, le tout pour 6€ par personne, imbattable.

Surf à Matosinhos

Que vous soyez novice ou un professionnel du surf, les plages de Matosinhos peuvent être l’endroit idéal. Les vagues vous invitent à essayer le surf. Si vous n’aimez pas les sports nautiques, vous pouvez toujours profiter de voir un beau coucher de soleil.

Retour au centre historique. Bus, marche et l’ Electrico N°1 Lien clic ici , qui par un long et agréable parcours vous transporte du ‘Passeio Alegre’ jusqu’à la rua do Infante dom Henrique à proximité des quais de la Ribeira .

Estadio do Dragão

S’il vous reste un peu de temps, que vous soyez amateur de Foot ou pas, allez visiter le stade du Dragon (Estadio do Dragão) et son musée. Très simple en métro, ou vous avez l’assistance d’un agent pour l’achat des tickets. Vous serez déposé au pied du stade.

C’est le premier stade européen à avoir obtenu le certificat européen « greenlight » au travers de l’ADENE « agence européenne pour l’énergie »

Le FC Porto marque l’histoire de la ville, par son parcours et sa réussite. Le stade du Dragon, ouvert en 2003 est actuellement l’un des symboles de la ville de Porto, avec une capacité de 50 431 places. Le projet de Manuel Salgado (architecte Portugais qui a réalisé aussi le centre culturel de Belem à Lisbonne), a coûté environ 100 millions d’euros.

Le musée

Le musée qui fait connaître l’histoire du club fondé en 1893 est un ample espace de technologie. Celui-ci comprend, en plus du musée, le service éducatif, la boutique du FC Porto, le Café, un auditorium, une salle d’exposition temporaire et deux aires de jeux.

L´exposition retrace les moments les plus importants de l’histoire. J’ai trouvé la muséographie très attractive, diversifiée et adaptée à tout public

Tarif spécial pour la visite du musée + du stade : 15€ adulte et 10 € enfant. La visite guidée est conseillée, mais pas pour autant indispensable.

Une route à traverser et vous êtes entrez au Alameda Shopping, magnifique centre commercial qui vaut une visite. Lien centre commercial clic ici

Sans oublier, les nuits de la Saint Jean les 23 et 24 Juin São João, la plus grande fête populaire. Dans les quartiers populaires on chante, on danse, et on mange les sardines jusqu’à l’aube.

Comment arriver au centre de Porto :

De l’aéroport Francisco Sá Carneiro, la meilleure façon d’atteindre le centre de Porto est en métro. Le trajet dure environ 30 minutes

Le diocèse de Porto a décidé d’ouvrir régulièrement les portes du palais épiscopal au public et par conséquent, depuis Août 2016 il y a un palais de plus à visiter à Porto : Lien article

5 restaurants que vous devez absolument essayer à Porto et Guimarães: Lien article

Porto élue meilleure destination européenne 2017: Lien vers l’article