Ponte de Lima, Portugal

Sur les bords du LIMA

Ponte de Lima et sa sœur Minhota, Ponte da Barca, les exceptions qui confirme la règle. Contrairement à la plus part des grandes villes portugaise qui sont le plus souvent situées sur la rive nord de leur fleuve, ces deux là se caractérisent par leurs implantation sur la rive sud.

Elles sont toutes les deux les filles du fleuve Lima, qui prend sa source en Galice, Espagne et qui se jette dans l’océan atlantique à Viana do Castelo.

 

C’est au cœur d’une fertile vallée au pied du Mont da Madalena, dans le nord-ouest du Portugal, que se trouve l’une des plus anciennes ville du Portugal. Comme à mon habitude, je n’ai pas de plan. Je vous avoue une fois de plus que dans cette petite ville, plein de charme, c’est presque judicieux

Ponte de Lima, j’adore…. que ce soit en hiver ou en été, à n’importe quelle heure, il y a cette lumière qui tapisse ses ruelles, se reflète dans le fleuve et sublime ses monuments. Quand je visite des villes comme celle-ci, j’ai l’impression de parcourir le temps à rebours.

Vous remarquerez que certaines photos ont été prises par beau temps et d’autres sous la pluie. Normal, nous visitons régulièrement Ponte de Lima et l’avons prise en photo sous 2 aspects différents, une fois en décembre et l’autre au mois de Mai sous un beau ciel bleu. La plupart des touristes se concentrent dans la rue qui borde le fleuve. Laissez-vous perdre à travers les ruelles, explorez le centre, pratiquement inaccessible à la circulation automobile et finissez par découvrir une chapelle, une épicerie de quartier, de belles maisons de maître, de jolies ruelles pavées, une petite taverne (um Tasco).

Promenade dans le centre historique

Ce petit centre semble avoir traversé les siècles sans une ride. Le contraste est frappant, avec la plupart des villes du sud du Portugal

Une ville d’histoire pleine de secrets

Le Vieux Pont médiéval, qui, avec la rivière qui baigne la ville, a donné son nom à la localité, marque le paysage de Ponte de Lima comme aucun autre élément architectural.

Il remonte à la période de l’invasion romaine de la péninsule ibérique, ayant peut-être été érigé au premier siècle sous le règne de l’empereur Auguste

C’est la Reine Dona Teresa, la mère d’Afonso Henriques, le premier roi du Portugal qui le 4 Mars 1125  lui a accordé le titre de ville.  Des années plus tard, au XIVe siècle, Dom Pedro I, étant donné la position géostratégique de Ponte de Lima, a décidé de faire construire des murailles, composées de neuf tours.  Il en reste encore deux aujourd’hui.

Le pont en ruines, fût remplacé par un pont Romain au style gothique et terminé en 1370. C’est le pont que nous connaissons actuellement.

 

Ce pont reconstruit au XIVe siècle, est composé de 15 arches, dont 5 sont encore d’origine romaine. Référence obligatoire pour des milliers de pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui le traverse encore aujourd’hui. Uniquement accessible aux piétons, il est classé monument national depuis 1910

Pour traverser le Lima en voiture, un autre pont à été construit un peu plus loin, et qui donne accès à la ville, avec de superbes vues des montagnes et du Lima

le Musée du Jouet portugais.

J’adore traverser ce pont, il y règne une certaine tranquillité et la vue sur la ville est vraiment magnifique.

Une fois de l’autre côté, impossible de ne pas remarquer l’immense façade de cette belle maison de couleur saumon , qui abrite actuellement le Musée du Jouet portugais. 

C’est un espace que les enfants adorent, mais, parents et grands-parents y trouvent naturellement leur place. Fasciné, un petit garçon écoute pieusement les explications de son grand-père.

J’ai vu des jouets qui m’ont fait redescendre dans mon enfance et c’est excitant. Pour ma part les jouets qui m’ont le plus marqué, les toupilles, j’ai toujours gardé O PIÃO de mes 8 ans.

Régalez-Vous,

Maintenant faisons une pause dans l’histoire, et reprenons des forces en dégustant la gastronomie typique de la région. Ponte de Lima est l’endroit idéal pour goûter à la gastronomie régionale. Les tentations sont nombreuses.

Les dimanches ou jour de fêtes, Ponte de Lima est tés fréquentée par nos voisins espagnol, notamment, grâce à cette cuisine traditionnelle.

Les Tabernas de Ponte de Lima, une tradition qui perdure depuis des siècles, servent des petiscos (tapas) qui mettent l’eau à la bouche.

 

Arroz de Sarrabulho 

Ce n’est pas le plat que je préfère mais c’est un plat traditionnel qui mérite d’être connu.

Le riz de Sarrabulho est un plat de la cuisine portugaise traditionnelle, originaire de Ponte de Lima, l’un des plus authentiques du Haut-Minho.   Riz avec différents types de viandes effilochées (porc, boeuf et poulet), du sang de porc et diverses épices. Accompagné généralement avec des rojões, un plat riche en saveurs et en tradition

Il existe aussi un autre plat de ce type bien connu, l’arroz de cabidela, appelé également: Arroz de Pica no Chão (riz au sang avec du poulet). Pourquoi ce nom?  Cette recette de riz est préparée traditionnellement avec des poulets élevés en plein air, qui mangent tout ce qu’ils trouvent sur le sol ….Picore le sol « pica no chão »

Rien ne se perd, ni le sang ni les abats.

Le tout accompagné bien évidement avec un bonne bouteille de Vinho Verde de la région. Mais pas d’inquiétude, vous découvrirez bien d’autres spécialités de la cuisine locale dans la plupart des restaurants.

Après un bon repas, une promenade sur l’avenue des platanes s’impose.

Les dimanches, pendant la période estivale, l’ Avenida dos Plátanos accueille une petite foire. les différents exposants vous proposent des produits du terroir, de l’artisanat local et bien d’autres choses.

Dans cette avenue, à ne pas manquer, la chapelle de Notre-Dame de Guia (17ème siècle)

Igreja de Santo António da Torre Velha

L’église Santo António da Torre Velha est située sur la rive droite du Lima, à côté du Parque do Arnado, un jardin botanique, qui vous offrira de belles opportunités de promenades 

À quelques mètres, on trouve l’étonnante chapelle de l’Ange gardien. Chapelle de style roman / gothique, probablement érigée dans le dernier quart du 13ème siècle   C’est, sans aucun doute, un espace très curieux. Comment s’y rendre. il suffit de traverser le pont médiéval.

La tour da Cadeia Velha

La tour da Cadeia Velha fait partie d’une forteresse fortifiée de la ville, construite au début du XIVe siècle

Auparavant, cet espace, comme son nom l’indique, servait d’établissement pénitentiaire. À partir de 1960, le bâtiment a cessé d’exercer ces fonctions et a commencé à se consacrer à la réception des Archives municipales de Ponte de Lima. Par la suite, il a été récupéré et transformé en une salle d’exposition temporaire, en plus d’être le centre du tourisme de Ponte de Lima. C’est la deuxième icône touristique de la ville, juste après le pont romain qui donne le nom au village.

C’est un espace privilégié situé sur l’avenue du 25 avril au coeur du Centre Historique, très recherché par les touristes.

Paço do Marqués (Palais du Marquis)

Son aspect actuel date des années 20, pendant lesquelles de grands travaux ont eu lieu.

Le Palais du Marquis (Paço do Marqués, en portugais) est un magnifique monument de pierre datant du XIV / XVe siècle (la date probable de construction est 1464), construction de style gothique et manuélin. C’était la résidence de D. Leonel de Lima

Il abrite aujourd’hui l’Office du Tourisme du val de Lima. Il se trouve dans le centre historique de la ville et est entouré de magnifiques jardins paysagers. A l’arrière du monument, on peut acheter des produits artisanaux de la région et au sous-sol, il est possible de visiter le musée archéologique. La statue qu’on voit juste à côté du Palais est la statue de la reine Dª Teresa madre de D. Afonso.

Igreja Matriz de Ponte de Lima

En plein centre historique de Ponte de Lima, l’église mère est l’un des monuments les plus emblématiques de la ville. Cela en vaut la peine, même si ce n’est que pour admirer la belle façade de l’église (on dit que la rosacée est inspirée par l’église de São Francisco, Porto).

L’église que nous connaissons aujourd’hui date du milieu du XVe siècle et transformée au 18ème siècle, en préservant son précieux portique ovale roman. A l’intérieur, tel un sous bois qui appelle une révérence, marchez sous l’imposant plafond de bois entièrement sculpté, admirez les nombreuses statues d’époques différentes, et la chapelle de Notre-Dame de la Conception, de style manuélin, où sont exposés deux autels baroques.

O Chafariz Nobre do Largo de Camões

Cette fontaine construite sur la place du Dr. António Magalhães, à l’époque, principale porte d’entrée de la ville fut achevée en 1603 par João Lopes. Puis en 1929 elle a été déplacée sur le Largo de Camões, lieu actuel. Sa colonne centrale à double vasque est joliment décorée de feuilles d’acanthe et de reliefs figurant des visages. Celle-ci se termine également par une sphère armillaire en métal

Feiras Novas  – Festas de Ponte de Lima

Comme tous les ans, au mois de Septembre Ponte de Lima se prépare pour une grande fête: Feiras Novas.

Cet événement  référence nationale, est célébré depuis 1826, en l’honneur de Notre-Dame des Douleurs. Les Nouvelles Foires offrent aux limianos (habitants de Ponte de Lima) et aux milliers de visiteurs trois jours de folklore, cortèges, lâchés de taureaux, bals populaires, bons petits plats et Vinho Verde. Tout cela  transforment ces fêtes en un événement singulier et inoubliable. La fête de tous et pour tous, de toutes les générations.

La légende du Rio Lima

Les romains l’appelaient Léthé (du latin « Flumen Oblivionis », fleuve de l’oubli) par confusion avec la rivière légendaire de la mythologie. Il avait la réputation de faire perdre la mémoire à ceux qui le traversait.

En  138 avant Jésus-Christ, Decimus Junius Brutus Callaicus a voulu défaire le mythe qui compliquait les campagnes militaires dans la région. On dit qu’il a traversé le fleuve et a appelé ses soldats un à un par leur nom. Ceux-ci, impressionnés d’entendre leur général se souvenir de tous leurs noms, ont traversé sans crainte et ont ainsi mis fin à la réputation du fleuve.

Lima

Porté dès le Moyen âge par une famille de la haute noblesse portugaise, le nom de ce fleuve est aujourd’hui un patronyme répandu dans les pays de langue portugaise et galicienne.

Les bronze de Salvador Vieira (1937-2017) 

Monument « Memórias do Campo »

La pièce qui pèse au total une dizaine de tonnes, réparties sur neuf mètres de long, symbolise le dur labeur dans les champs de la région du Minho.  Cette sculpture représente un groupe d’agriculteurs labourant la terre et effectuants des tâches de semis et de moisson.

L’agriculture était autrefois la principale source de subsistance des familles de la région du Minho 

Le folklore du Haut-Minho

L’autre monument rend hommages aux nombreux groupes folkloriques de la région du Minho…

 

À visiter dans les environs:

BRAGA….

PONTE DA BARCA….

BARCELOS…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.